L'historique du club

La Section Sportive Istréenne est fondée en 1920 par Édouard Guizonnier (président jusqu'en 1941). Le Club installé au Stade Donnadieu connaît des débuts laborieux, remportant une seule Coupe de Provence en 1966 et ratant la même année, l'accession en DH. La Section Sportive Istréenne se fond ensuite au sein du Club omnisports Istres Sports et en adopte les couleurs : le violet et le noir.

En mai 1977, le Club évolue en Promotion d'Honneur. Un jeune entrepreneur de travaux, passionné de football, Michel Aviet, prend la présidence (jusqu'en 1990) et recrute comme entraîneur, Georges Korac, ex-gardien de but yougoslave du FC Sion. Le tandem Aviet-Korac permet au Club, en l'espace de huit saisons, de franchir six divisions de la PHB à la D2.

En 1991-1992, le Club est tout près d'accéder à l'élite du football français. Istres termine 3e en Division 2 avant de s'incliner en barrage pour l'accession en D1 face à Angers.
L'année suivante, les Istréens atteignent les 8e de finale de la Coupe de France, chutant devant l'OM, non sans avoir sorti deux clubs de l'élite (Rennes et Lyon).

Les dix années suivantes, le Club se bat pour sa survie sportive avant de terminer 3e du National en 2001 et retrouver la Ligue 2. Après une 17e place et une 16e place qui lui ont permis d'assurer le maintien en Ligue 2 pour une troisième saison consécutive, le Club istréen, sous la présidence de Bertrand Benoît (depuis 1997) affiche son intention de s'installer durablement dans le Championnat de Ligue 2.

Et lors de la saison 2003-2004, sous la conduite de Mecha BAZDAREVIC le FC Istres fournit une saison exemplaire concrétisée par une 3ème place (l'équipe fut en tête pendant de nombreuses journées) synonyme d'accession en ligue 1.

Cette montée marqua la fin d’un cycle et de nombreux joueurs tels que Xavier GRAVELAINE quittèrent le navire Istréen. Pour compenser ces sorties, un recrutement intelligent de joueurs expérimentés fut mis en œuvre mais ne fut malheureusement pas suffisant pour se maintenir dans l’élite du Football Français. Le début d’année 2005 fut d’ailleurs marqué par le départ de M. BAZDAREVIC et de son adjoint S.GILLI.
Le retour de X.GRAVELAINE, cette fois ci sur le banc, et l’arrivée de Jean-Louis GASSET (adjoint de Luis FERNANDEZ) ne permettra pas au FC ISTRES OP de quitter la 20eme place malgré une fin de championnat encourageante.

 

Après une saison 2005-2006 où les violets ont renoué avec les rudes batailles de Ligue 2, la promotion suivante fut logiquement rétrogradé suite à une saison cauchemardesque.

 

Le FCIOP retrouve alors le difficile championnat National. Lors de la saison 2007-2008, Istres joue les premières places mais craque en fin de parcours pour finir à la onzième place. La saison 2008-2009 est synonyme du premier titre national pour le FC Istres Ouest Provence. Au terme d'une saison admirable, les hommes de STAMBOULI et USAÏ sont sacrés champions de France de National et retournent logiquement en Ligue 2.

 

Le FCIOP retrouve donc en 2009/2010, le championnat de Ligue 2 où il obtiendra un maintien in extrémis (José PASQUALETTI deviendra d'ailleurs à 9 journées de la fin entraîneur) avant une saison plus tranquille voire ambitieuse en 2010/11 conclue par une 11ème place décevante à la vue du jeu déployé de Novembre 2010 à Avril 2011. La saison 2011/12 sera à l'image de la précédente avec un FCIOP qui a cru au podium jusqu'à début Mai avant de conclure à la 10eme place peu révélatrice de la qualité du jeu déployé. Aprés un début de saison convaincant pour la promotion suivante, 2013 a été plus difficile avec une élimination en 1/16e de Coupe de France par une CFA (Raon l'étape) malgré un match mémorable en 1/32e (victoire aux tirs au but face à Valenciennes aprés un 3-3) ce qui positionna les coéquipiers de CHELLE et AKROUR à la 13e place en fin de saison.

 

Et malheureusement, 2013-2014 est dans la continuité de la fin de saison précédente avec un classement toujours dans le dernier quart de la L2, une élimination au 1er tour en Coupe de la Ligue et en 1/32e par une CFA en Coupe de France, un changement d'entraîneur à la 30eme journée avec la nomination de Frédéric ARPINON à la place de josé PASQUALETTI et une 19ème place synonyme de descente en fin de saison.

 

 

Les présidents de 1920 à nos jours :

1920 à 1940 :
Édouard Guizonnier.
1940 à 1945 :
  Pascal Jehan, charcutier à Istres depuis 1933.
1946 à 1959 :
  Pierre Menouret, Istréen d'origine.
1959 à 1962 :
  Pierre Coutarel, Istréen lui aussi, et footballeur au Club dans sa jeunesse.
1962 à 1965 :
  Pierre Cornille. Il quittera ses fonctions après son élection au poste de Maire.
1965 à 1969 :
  Guy Romellli. L'ancien bras droit de
Pierre Comille, auquel il succédera également dans le fauteuil de Maire en 1969.
1969 à 1977 :
  René Rizzo. Il démissionnera avec tout son bureau en 1974, pour un litige de stade avec le Club de Rugby et reprendra son poste pour la saison 76/77.
1977 à 1990 :
  Michel Aviet. Il crée son entreprise de travaux publics à Istres en 1965 et acceptera la présidence du Club en 1977.
1990 à 1997 :
  Bernard Bonnet.
1997 à 2010 :
  Bertrand Benoît.

2010 à 2013 :     

 

Francis Collado.

2013 à ...              Henry Cremades

 

 

Les dernières photos

Toutes les photos du FC ISTRES dans notre photothèque
Amicaux été 2014
Amicaux été 2014
G BOITIAUX
FCIOP / LB Châteauroux
Nîmes / FCIOP
FCIOP / SM Caen
Toutes les photos du FC Istres Ouest Provence
Votre avis
Qu\'attendre de 2014/2015
Un retour en L2
Une saison intéressante mais sans montée
Une saison du même calibre avec une fin en bas de classement